Wednesday, 10 February 2016

Jolis joujoux

Commençons avec une évidence : les enfants aiment jouer. Déclaration choc, je sais. Donc, oui ils aiment jouer, mais avec quoi? Avec pas mal n'importe quoi. Souvent, moins c'est un jouet, plus ils veulent jouer avec, vous vous souvenez de Léonard petit? Ils aiment mettre le bordel dans l'armoire à Tupperware, ils aiment faire des petits tas avec des roches, ils aiment se faire des cabanes avec des coussins, ils aiment prendre des ustensiles de cuisine et nous préparer des 'gâteaux', ils aiment déchirer du papier journal. Et les jouets là-dedans? Ils les aiment aussi.




L'industrie du jouet n'est pas prêt de mourir parce que nos enfants préfèrent renverser une brassée de vêtements fraîchement pilés plutôt que de faire un casse-tête, loin de là! Il y a sur le marché une multitude de jouets super intéressants qui font (presque) le poids contre une spatule de bois et une casserole. Voici donc un petit échantillon de mes jouets préférés pour les 0-12 mois. 

De gauche à droite : Pénélope la poupée - minutieusement confectionnée par ma belle-maman. Elle est tellement jolie que j'en voudrais une aussi! Sophie la girafe - Un essentiel (il faut juste ne jamais la laisser traîner par terre, il est garanti que vous réveillerai bébé avec un violent scouic en pilant dessus. Autobus en bois - Ce petit autobus est un préféré de tous ici (donc source de conflits occasionnels, mais ça c'est une autre histoire). Bernadette la souris  - Ces petites souris sont tellement mignonnes, je les veux toutes! Figurines animales - Les possibilités sont infinies avec ces petits animaux. Anneau de dentition - J'aime encourager les petits entrepreneurs locaux et ces anneaux à oreilles de Shop Pamplemousse sont parfaits. Cubes alphabétiques - Un classique éducatif et amusant. Billes à agripper - Haba fait plein de jolis petits jouets de bois pour les petits doigts. Éléphant de bois à tirer - Hape est une autre compagnie qui fabrique des jouets de bois de qualité, au design simple et classique. Ourson musical - Petit tout doux qui joue une jolie mélodie lorsqu'on tire sur la ficelle. On peut certainement dire qu'il a accompagné beaucoup de siestes.





Du bois, du doux, des couleurs simples et neutres, c'est comme ça que je les aime. Je ne suis pas en train de dire qu'il n'y a pas de plastique, de lumières, de pitons et d'arc-en-ciel dans notre armoire à jouets, mais c'est justement là qu'ils se trouvent : dans l'armoire. Les enfants sont de petites tornades qui éparpillent leurs possessions à une vitesse et une étendue impressionnante. Avoir une petite sélection de jolis joujoux rend le capharnaüm plus agréable et lorsque je vois ce petit sourire, je ne crois pas recevoir de plaintes concernant mes choix de sitôt!



Thursday, 4 February 2016

Vider les tiroirs

En janvier, je devais purger mon garder-robe. J'ai commencé, mais je n'ai pas terminé, ça compte quand même non? J'aurais peut-être du entamer l'année avec quelque chose d'un peu plus facile pour moi, la purge ce n'est vraiment pas mon domaine d'excellence. Parlez-en au reçu de caisse chiffonné qui traîne au fond de mon sac et que je n'arrive pas à jeter parce qu'il me rappelle une vraiment belle soirée - ce n'est même pas une blague. Alors imaginez l'état de mon garde-robe, ou chaque jeans porte une histoire et chaque chandail renferme des dizaines de moments mémorables. 




J'essaie périodiquement de passer au travers de tous mes tiroirs pour les épurer, mais normalement je ne fais que le strict minimum (c'est-à-dire donner juste assez de vêtements pour faire de la place aux nouveaux achats). Puis, il y a quelques mois, je suis tombée sur cette série, écrit par Erin Boyle (que j'affectionne particulièrement, allez jeter un coup d'oeil sur RMTL). C'est en fait un petit guide bien simple qui donne plusieurs astuces sur comment garder une garde-robe minimaliste. Il y a plusieurs raisons pourquoi quelqu'un voudrait avoir une garde-robe simple et épurée, les miennes sont l'espace et la facilité. J'en ai parlé à plusieurs reprises ici, j'aime mon petit appartement et je suis déterminée à gagner en ingéniosité ce qu'il lui manque en espace. Bien que Dom m'ait généreusement offert 98% de l'espace placard de la maison, il reste qu'ils seront plus faciles et agréables à utiliser s'ils ne sont pas bondés, mais plutôt remplis avec quelques morceaux bien choisis. 




Essayer de rester dans une palette de couleurs complémentaires, avoir une bonne et solide sélection d'essentiels (les basics), n'acheter que les choses vraiment nécessaires (lire éviter la section des soldes si je n'ai besoin de rien!), prioriser la qualité versus la quantité sont les conseils qui résonnent le plus avec moi. Tranquillement, je passe à travers tous mes tiroirs pour essayer de ne garder seulement ce qui a vraiment sa place chez moi et aussi réaliser ce dont j'ai réellement besoin - un veston noir? oui, une huitième robe de soirée? non. Chaque pied cube est important ici, alors c'est une étape à prendre au sérieux!

Je ne suis toujours pas capable de jeter l'affreux jumpsuit brun et ocre jamais porté que j'ai acheté au Guatemala il y a quinze ans, mais chaque chose en son temps.


 

Wednesday, 6 January 2016

Résolutions

En janvier, tout le monde (ou presque) fait ses résolutions. Bien que l'idée derrière ça est très louable, elles ne sont souvent pas respectées et dès le mois de mai février, elles sont oubliées. Soit parce que la barre est trop haute - je vais aller au gym trois fois par semaine, je bannis les sucreries - soit parce qu'elles sont un peu trop abstraites - je serai plus heureuse cette année. Il n'y a rien de mal à vouloir bien manger, s'entraîner, sourire plus, vivre son bonheur, mais cette fois-ci, j'ai envie de me donner des défis concrets pour la nouvelle année. Un par mois, ça a de l'allure non?

Janvier : Faire une vraie purge de ma garde-robe

Février : Découvrir un nouveau commerce sur Wellington

Mars : Faire un dessin

Avril : Envoyer un care package à quelqu'un que j'aime

Mai : Écrire une petite nouvelle

Juin : Aller voir les avions décoller/atterrir

Juillet : Faire un projet d'art avec les enfants qui est hyper salissant

Août : Encourager une nouvelle créatrice québécoise

Septembre : Lire un livre en entier en 30 jours

Octobre : Préparer un mets cinq services juste pour mon chum et moi

Novembre : Aller voir un spectacle

Décembre : Réussir au moins une batch de biscuits

Alors voilà mes minis défis 2016. J'aime doublement cette liste, non seulement me laisse-t-elle manger des beignes sans culpabilité, mais en l'accomplissant je m'approcherai de façon concrète du concept abstrait du bonheur!



Monday, 4 January 2016

2016

Bon matin, bon lundi, bon 2016. C'est une nouvelle année qui commence, une nouvelle chance pour moi de brasser les cendres et voir si le feu reprend. Je croyais peut-être en avoir fini avec l'aventure Sweet Banana, mais il semblerait que non. 2015 fut une belle année pour moi, je me suis fait avaler tout rond par le vortex de la maternité et cela ne m'a pas déplu, au contraire. J'ai maintenant le bout du nez qui émerge, j'ai envie de reprendre du temps pour moi. Écrire ici, c'est mon plaisir, et j'espère arriver à vous le transmettre au travers des articles à venir. La neige qui recouvre encore la ville (les déneigeuses n'étant pas encore arrivées à Verdun) sera ma page blanche, ne reste plus qu'à la remplir.

Nouveau look, nouveau souffle, nouveau contenu. Rebienvenue chez moi.